ACTUALITES & EVENEMENTS

FOIRE Agricole 2018  : les MFR de Tahaa et de Vairo filles se mobilisent

 

 

Organisée par la Chambre de l’Agriculture et de la Pêche Lagonaire (CAPL), la 33ème édition de la foire agricole se déroule sur le site de Vaitupa à Faa’a du 28 septembre au 08 octobre 2018. Le thème retenu pour cette année est « l’innovation des produits locaux ».

Disposant d’une surface agricole mise à disposition par le Pays, la Maison Familiale Rurale de Tahaa cultive des produits maraichers et vivriers. En parallèle et à titre pédagogique, la MFR s’est dotée de ruches qui lui permet de proposer du miel à la vente ; autants de produits qui sont à découvrir sous le chapiteau des agriculteurs. Ainsi le Directeur, Monsieur RUPEA Fernandel, accompagné d’un moniteur et de quatre élèves se sont rendus sur l’île de Tahiti afin de participer à cet événement qui rassemble plus de 50.000 visiteurs.

 

 

 

 

 

 

 

C’est l’occasion pour l’équipe pédagogique et les élèves de présenter leur établissement scolaire et les activités réalisées au sein de cette structure. Plus largement, la MFR de Tahaa met en avant les formations dispensées par le réseau des MFR sur la Polynésie française. Pour rappel, les MFR sont des établissements scolaires contractualisés par le Ministère de l’Agriculture d’État et, à ce titre, elles dispensent des formations en alternance de la 4ème au CAP. Présentes sur l’archipel de la société, des Australes et des Tuamotu, les MFR contribuent à la formation des jeunes Polynésiens dans des secteurs d’avenir comme l’agriculture et les services.

 

A l’ouverture officielle, l’équipe pédagogique et les élèves de la MFR de Tahaa ont eu le plaisir de présenter leurs produits agricoles aux représentants de l’État et du Pays.

 

 

 

 

 

Enfin dans le cadre du concours « boissons sans alcool », la MFR de Vairao section filles a participer au travers d’un atelier culinaire visant à mettre en avant la transformation des produits locaux. Pour ce faire, la Directrice de l’établissement, Madame Lee-Ann VAIRAAROA s’est attachée à composer une équipe de quatre personnes issue de la classe de CAP1. L’objectif étant de mettre en avant les fruits locaux au travers de la réalisation de boissons rafraichissantes avec comme mot d’ordre : « zéro sucres et zéro alcool». Un challenge largement remporté, au regard du taux de fréquentation sur les stands et des témoignages des visiteurs.

MFR Vairao filles : départ à la retraite de la directrice

 

 

 

 

Après 35 années de bons et loyaux services au sein du mouvement des Maisons Familiales Rurales de la Polynésie française, Madame Hélène TAUATITI a pris la décision de tirer sa révérence en qualité de Directrice de la MFR de Vairao filles.

 

Présente à la mise en place du mouvement des MFR en 1982, Madame Hélène TAUATITI a fait partie des premières équipes d’encadrement. Engagée dans diverses associations et initialement au CJA, elle a été choisie par feu Monsieur Roger DOOM pour devenir la maîtresse de maison de la MFR. Convaincue du bien fondé et de l’intérêt de ce mouvement, Hélène TAUATITI fera le choix de se former et sa motivation lui permettra au fil du temps d’accéder à la Direction de la MFR de Vairao filles.

 

C’est ainsi que les représentants de la commune de Taiarapu-Ouest et du mouvement des MFR ont tenu à lui rendre un hommage tout particulier lors d’un repas. Pour Temauri FOSTER, président du CPMFR « Madame Halène TAUATITI a été une merveilleuse mère de substitution pour de nombreux jeunes polynésiens et son engagement dans les associations culturelles et sociales au sein de sa Commune ne fait que démontrer son engagement pour la population ».

 

L’ensemble des bénévoles et du personnel tient à remercier Madame Helène TAUATITI pour le travail réalisé au sein du mouvement des MFR. D’une volonté de fer et toujours impliquée dans la vie de la MFR, Madame Hélène TAUATITI s’engagera très prochainement dans l’association en devenant membre du conseil d’administration.

Pré-rentrée studieuse pour les MFR de la Polynésie française

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l’initiative du Comité polynésien des Maisons Familiales Rurales (CPMFR), une pré-rentrée du personnel des MFR a été organisée sur le site de la MFR de Vairao section garçons.

 

Cette rencontre a été l’occasion de procéder à un bilan de l’année écoulée et de fixer les objectifs pour la nouvelle année scolaire 2018/2019. En parallèle, les équipes enseignantes ont eu l’occasion de travailler en ateliers sur thèmes en lien avec le projet des MFR à l’échelle nationale.

 

Enfin, ces rencontres ont été l’occasion pour le nouveau conseiller pédagogique, Monsieur Eric GOLHEN de prendre ses marques au sein d’un mouvement dans lequel il évoluera pour les trois prochaines années.

CAE rénové : la MFREO des Australes investit dans la formation pour adultes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Maisons Familiales Rurales de Hao, de Huahine, de Tahaa et des Australes sont partenaires du SEFI dans le cadre des Contrat d’Accès à l’Emploi (CAE) rénové ; une déclinaison du CAE classique qui permet aux bénéficiaires de suivre une formation qualifiante ou diplômante.

 

C’est ainsi que depuis 2015, la MFREO des Australes dispense des formations en alternance à différents groupes de stagiaires dont l’objectif est, soit la création d’entreprise soit l’obtention d’un diplôme.

 

A ce titre, la MFREO des Australes vient de terminer deux formations, l’une visant à l’obtention du diplôme de niveau V : le certificat d’aptitude professionnelle agricole dans la spécialité agriculture des régions chaudes et, l’autre visant à la création d’entreprise.

 

Tenant à la formation diplômante, le taux de réussite est satisfaisant puisque sur les seize stagiaires, douze ont obtenu, dans un premier temps, leur attestation de réussite soit un taux de réussite de 75 %. A cet effet, la Président et la Directrice de la MFR en présence du représentant du SEFI ont procédé à la remise des attestations. Compte tenu des résultats probants, le président de la MFREO des Australes, Monsieur Frédéric RIVETA a vivement félicité les candidats et les a encouragés à persévérer dans leur parcours de formation.

 

En parallèle, la MFREO des Australes vient de terminer la formation qualifiante visant à former et accompagner un groupe de porteurs de projets. A l’issue de cette formation, les stagiaires ont présenté leur projet professionnel devant un jury composé de représentants du SEFI, du CPMFR et de la circonscription des Australes.

100 % de réussite au CAP en MFR

 

Les Maisons Familiales Rurales de la Polynésie française qui préparent de jeunes polynésiens aux métiers de l’agriculture et des services à la personne ont présenté leurs candidats aux examens du CAP les 19 et 20 juin dernier au lycée agricole d’Opunohu.

 

C’est ainsi qu’après deux journées d’épreuves orales, les MFR ont été informées que l’ensemble des candidats présents aux examens ont obtenu leur diplôme soit un taux de réussite de 100 % avec comme particularité cette année de nombreuses mentions. Pour le Président du CPMFR, Temauri FOSTER : « ces résultats sont le fruit du travail des équipes pédagogiques et d’autant de la volonté des élèves. Nous espérons que nos partenaires de l’éducation répondront favorablement aux vœux émis par les élèves des MFR souhaitant poursuivre leurs études ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En parallèle, la Directrice de la MFR des Australes accompagnée de la trésorière de l’association et de la Directrice du CPMFR ont procédé à la remise du matériel agricole destiné aux élèves boursiers résidant sur Tahiti. Ce matériel permettra aux jeunes diplômés de bénéficier d’un équipement agricole de base afin de démarrer une petite activité.

 

Les Maisons Familiales Rurales sont des établissements scolaires de l’enseignement agricole qui dispensent des formations de la 4ème au CAP. Situées sur Papara, Vairao, Tahaa, Huahine, Rurutu et Hao, les MFR proposent une formation en alternance. Les MFR de la Polynésie française font partie du réseau international des MFR qui compte plus de 1000 établissements scolaires répartis à travers 40 Pays différents avec comme devise unique de « réussir autrement ». Les inscriptions pour la rentrée scolaire 2018/2019 sont ouvertes et pour toutes informations contacter le 40 58 27 00 ou rendez-vous à l’adresse suivante : www.mfr-polynesiefrancaise.com

Les MFR de la Polynésie française ont participé au concours paysager des floralies de Bourg en Bresse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur proposition de la Maison Familiale Rurale (MFR) de Péronnas qui est située dans le département de l’Ain, un élève de la MFR de Papara section garçons a été sélectionné aux fins de participer à un échange culturel qui a réuni 8 délégations étrangères dont le Québec, la Bosnie, le Brésil, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, le Portugal, la France (MFR Auvergne et Péronnas) ainsi que la Polynésie française.

 

En parallèle de cet échange culturel, l’ensemble des délégations a participé du 07 au 14 septembre 2017 à un concours paysager visant à reconstituer sur un espace déterminé un environnement de son pays d’origine. Soutenues par une classe de BTS (paysagistes) de 2ème année de la MFR de Péronnas, les délégations ont rivalisé d’imagination afin de présenter au grand public un aménagement paysager qui sera visible tout au long des Floralies de Bourg-en-Bresse par plus de 90000 visiteurs. Ce concours international des apprentis paysager est organisé par la CNAPT (Chambre Nationale des Artisans des Travaux publics et du Paysage) et la MFR de Péronnas.

 

Ainsi et après évaluation des réalisations paysagères par un jury, c’est la délégation du Québec, issue du centre professionnel des moissons, qui a remporté ce concours paysager alors que la Polynésie française a remporté le prix de l’originalité.

 

Pour rappel, les Maisons Familiales Rurales sont des établissements de formations scolaires et continues par alternance contractualisées par le Ministère de l’Agriculture d’État. Le réseau des MFR compte plus de 1000 associations réparties dans plus de 40 pays à travers le monde.

Le Comité Polynésien des MFR rencontre le nouveau Chef du SFD

 

Le Comité Polynésien des Maisons Familiales Rurales (CPMFR) représente les établissements de formation auprès des instances publiques du Pays et de l’Etat et à ce titre il est l’interlocuteur privilégié du Service Formation et Développement (SFD) qui est l’autorité académique des établissements de l’enseignement agricole en Polynésie française.

 

 

 

 

 

C’est ainsi qu’après trois années de collaboration étroite entre les représentants du CPMFR et le Chef du SFD, Monsieur René BARTHELON, les membres du bureau du CPMFR, représenté par Monsieur Temauri FOSTER, ont tenu à lui présenter leurs sincères remerciements dans le cadre du travail réalisé au sein des Maisons Familiales Rurales. Cette réunion a été l’occasion pour les membres du bureau du CPMFR de rencontrer le nouveau chef du SFD, Monsieur Guy SOMMER.

 

Pour rappel, les Maisons Familiales Rurales sont des établissements d’enseignement et de formation contractualisés par le Ministère de l’Agriculture d’Etat et ils participent au service public d’éducation et de formation. Les MFR sont basées sur Vairao, Papara, Huahine, Tahaa, Hao et Rurutu et elles dispensent des formations dans les secteurs de l’agriculture et des services allant de la 4ème de l’enseignement agricole au Certificat d’Aptitude professionnel Agricole (CAPa). Les inscriptions sont ouvertes et pour toutes informations complémentaires veuillez contacter le 40 58 27 00.

 

RENCONTRE INTER MFR 2016 : rassemblement des maisons familiales rurales sur l'île vanille

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le mouvement des Maisons Familiales Rurales, membre de la famille de l’enseignement agricole organise du 14 au 18 mars 2016 les rencontres inter MFR sur l’île de Tahaa. Cet évènement a pour objectif de fédérer les 8 structures de formation « MFR » au travers d’activités culturelles, sportives et pédagogiques. Organisé par le Comité Polynésien des Maisons Familiales Rurales en collaboration avec la MFR de Tahaa, ces rencontres rassemblent plus d’une centaine d’élèves. C’est dans cette perspective que la Ministre du travail, Madame Téa FROGIER, le Maire de la Commune de Taputapuatea, Monsieur Thomas MOUTAME,  le 1er adjoint au Maire de la Commune de Tahaa, Monsieur Matahi LAUGHLIN, le Maire délégué de Faaaha, Monsieur Nick ATGER ainsi que les adjoints au Maire des Communes respectives ont participé à l’ouverture des rencontres Inter MFR.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aussi, lors des interventions des différentes personnalités du Pays et des Communes, ces derniers ont rappelé leur attachement au mouvement des MFR et l’intérêt que ces dernières représentent sur le plan de la formation scolaire et continue en alternance. A l’issue, le Vice-président du CPMFR, Monsieur Temauri FOSTER, lors de son intervention, s’est attaché à rappeler que le mouvement des MFR qui existe depuis plus de 30 ans a permis à de nombreux jeunes Polynésiens en marge du système scolaire classique d’obtenir un diplôme et de s’insérer dans la vie active. En ajoutant que : « la confiance du Ministère du travail au travers du projet pilote intitulé Réactivation des Acquis et Perfectionnement des Aptitudes-RAPA ne vient qu’asseoir la légitimité du mouvement et que sa pérennité ne tient qu’à l’engagement de toutes les forces vives du Pays et des MFR ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour rappel, ce projet tend à dispenser à un échantillon de bénéficiaires de contrat d’accès à l’emploi (CAE) sans diplôme une formation diplômante. Dans la continuité du projet RAPA, le Ministère du travail a retenu les MFR aux fins d’amorcer un second projet intitulé « CAE- création et gestion d’entreprise ». C’est ainsi qu’à l’occasion de l’ouverture des rencontres inter MFR, la Ministre du travail et le Vice-président du CPMFR ont signé la convention cadre dudit projet. Il convient de préciser que ce projet RAPA a permis aux Maisons Familiales Rurales d’émarger sur la formation pour adultes et dans cette perspective elles s’attacheront à développer l’offre de formation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin et aux fins de constater le travail entrepris par la MFR de Tahaa dans le cadre du projet RAPA, les représentants du Pays, de la Commune et du CPMFR se sont rendu dans les entreprises d’accueil afin de s’entretenir avec les tuteurs de stage et les élèves stagiaires. Lors des différents entretiens entre la Ministre du travail et les stagiaires du projet RAPA, il en ressort deux éléments essentiels, la détermination et la volonté des stagiaires à obtenir un diplôme.

Les voeux du Président du Comité Polynésien des Maisons Familiales Rurales :

Le Contrat d’Accès à l’Emploi se modernise pour renforcer l’insertion professionnelle :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Ministre du travail, Madame Téa FROGIER et le Président du CPMFR, Monsieur Albert DESROCHES ont signé une convention de partenariat visant à former 46 bénéficiaires de contrats d’accès à l’emploi (CAE) au Diplôme National du Brevet.

 

Partant du constat qu’en 2012, 34% des chômeurs n’avaient pas de diplômes et qu’en 2014, 67% des bénéficiaires de CAE avaient un niveau inférieur au niveau V (DNB, CAP, BEP…). Le Ministère du travail, des solidarités et de la condition féminine en collaboration avec le Ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur, le Ministère de la jeunesse et des sports ainsi que le Comité Polynésien des Maisons Familiales Rurales ont amorcé une réflexion visant à adjoindre au dispositif CAE, une formation sanctionnée par un diplôme, favorisant ainsi la formation en alternance et l’employabilité des bénéficiaires de CAE.

 

Cette collaboration a abouti à la mise en place d’un dispositif expérimental de formation, intitulé « Réactivation des Acquis et Perfectionnement des Aptitudes, R.A.P.A », qui inclut toute formation de remise à niveau. Ainsi en parallèle de leur activité professionnelle dans un organisme d’accueil, les bénéficiaires d’un CAE, non diplômés, reçoivent une formation diplomante par le biais d’un organisme de formation.

 

Les Maisons Familiales Rurales, branche de l’enseignement agricole en Polynésie française, interviennent donc en qualité d’organisme de formation. Et pour cette expérimentation, les Maisons Familiales Rurales de Tahaa, Huahine et Rurutu préparent en alternance pas de moins de 46 bénéficiaires du CAE au Diplôme National du Brevet professionnel, depuis le 07 septembre 2015.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour rappel : les 8 Maisons Familiales Rurales de la Polynésie française font partie de l’enseignement agricole et dispensent des formations dans les secteurs de l’agriculture et celui des services. Situées à Huahine, Tahaa, Hao, Rurutu et Tahiti, elles accueillent des élèves, dès l’âge de 14 ans.

 

Les formations dispensées en MFR sont sanctionnées par deux diplômes :

  • Le Diplôme National du Brevet (D.N.B),

  • Le Certificat d’Aptitude Professionnel qui se prépare en 2 années, après la classe de 3ème, dans les options suivantes : agriculture des régions chaudes, services aux personnes et vente en espace rural.

A l’issue de leur formation en MFR, les élèves ont la possibilité de s’orienter vers les lycées professionnels (Lycée Agricole d’Opunohu ou Lycée Saint Joseph) afin d’y préparer le baccalauréat professionnel.

 

NDLR : l’originalité des MFR réside dans leur pédagogie de l’alternance qui tend à valoriser l’apprentissage tant sur le plan technique, qu’intellectuel. Fonctionnant sous le statut d’Association et reconnues d’utilité publique, les MFR sont contractualisées par le Ministère de l’agriculture d’Etat Membres d’un réseau de plus de 1000 associations à travers plus de 40 pays, les MFR offrent cette opportunité de réussir autrement.

 

Maison Familiale Rurale : une pré-rentrée studieuse pour les équipes pédagogiques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l’approche de la rentrée scolaire, le Comité Polynésien des Maisons Familiales Rurales (MFR), sous le haut patronage du Président du CPMFR, Monsieur Albert DESROCHES, s’est attaché à organiser « les tables rondes des MFR » aux fins d’accompagner les équipes pédagogiques des MFR dans la rénovation des Certificats d’Aptitude Professionnelle (CAP). Ces rencontres se sont déroulées, du 04 au 06 août 2015, à la Maison Familiale Rurale de Papara section garçons.

 

Entre rénovations, réformes…

 

De la 4ème au CAP, les Maisons Familiales Rurales dispensent des formations scolaires par alternance élaborées par la Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche (DGER) en collaboration avec les établissements de l’enseignement agricole. En 2011, une étude a été menée sur le plan national aux fins de réviser les spécialités du CAP dont les conclusions ont contribué à l’élaboration des nouveaux référentiels. Dans cette perspective, le Chef du Service de Formation et Développement, Monsieur René BARTHELON a présenté les grandes lignes des réformes engagées.

 

En parallèle et en regard de l’application, au 1er septembre 2015, du décret relatif à la mastérisation des enseignants, la Directrice du CPMFR, Madame Eunice OTCENASEK et le conseiller pédagogique, Monsieur Sébastien MANAC’H ont procédé à un rappel des nouvelles exigences liées au niveau de formation.

 

A l’issue des interventions, les équipes pédagogiques se sont concertées en ateliers dans leurs spécialités respectives afin d’élaborer les outils pédagogiques indispensables au déroulement de l’année scolaire.

 

…et projet :

 

Ces tables rondes ont été l’occasion de rappeler aux équipes pédagogiques les exigences liées à la mise en place du projet élaboré par le Ministère du travail et intitulé Réactivation des Acquis et Perfectionnement des Aptitudes, RAPA. « Un challenge que les MFR sont prêtes à relever d’autant que l’atout des MFR réside dans leur pédagogie de l’alternance», précise Albert DESROCHES, président du CPMFR.

 

Enfin, ces rencontres ont permis aux moniteurs des MFR de se familiariser avec le nouveau conseiller pédagogique du CPMFR, Monsieur Sébastien MANAC’H ainsi que le nouvel adjoint du Chef du Service formation et Développement, Monsieur Alain COUTURIER.

Participation de la délégation polynésienne des MFR à l'assemblée Générale de l'Union nationale des MFR

Dans le cadre l’Assemblée Générale de l’union Nationale des Maisons Familiales Rurales, d’Education et d’Orientation (UNMFREO) ainsi qu’en regard de la présentation de deux cadres des MFR à l’examen de la Licence GA3P, une délégation du mouvement des MFR de la Polynésie française conduite par la Directrice du CPMFR, Madame Eunice OTCENASEK, s’est rendue en métropole.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La délégation du mouvement des MFR de la Polynésie française a débutée sa mission en effectuant une visite au centre National Pédagogique des MFR où cette dernière a été accueillie par le Directeur du CNP, Monsieur Jean-Marie LANDREAU. A l’issue de cette rencontre les missionnaires des MFR de la Polynésie ont visité les MFR de St Etienne de Montluc, du Val d’Erdre - Riaillé, de Vrigny et d’Aigrefeuille-sur-Maine ; autant de rencontres riches en échanges.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la continuité du programme, la délégation Polynésienne des MFR a participé à l’assemblée générale de l’UNMFREO qui s’est déroulée les 3 et 4 juillet 2015, à Nantes. Inaugurée par le Président de l’UNMFREO, Monsieur Xavier MICHELIN, cette assemblée générale qui a réunie près de 2500 congressistes a été l’occasion pour la délégation Polynésienne de participer à des ateliers de travail et de réflexion sur des sujets liés à la vie associative, à la citoyenneté, à la formation…En outre, l’un des temps fort de cette assemblée générale a été la présentation du nouveau projet des MFR pour les 10 prochaines années.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, les cadres des MFR de Vairao section garçons et de Hao, Messieurs, Jean-Jacques TESTEVUIDE et Pierre LE COR se sont rendus à l’Université de Lille 1 accompagnés de Monsieur Dominique JACQUIER aux fins de passer les examens de la licence GA3P; un travail de longue haleine qui s’est soldé par la réussite des deux cadres. Le Président du CPMFR, Monsieur Albert DESROCHES a félicité les deux candidats en précisant que : « cette démarche s’inscrit dans la politique de formation continue des salariés des MFR menée par le CPMFR. La réussite des deux cadres doit encourager les salariés du mouvement à amorcer une démarche similaire. Une initiative qui s’avère nécessaire en regard de l’application récente du texte relatif à la mastérisation des cadres ».

 

Départ du conseiller pédagogique du CPMFR, Monsieur Dominique JACQUIER

Après quatre années de service au sein des Maisons Familiales Rurales de la Polynésie française, le conseiller pédagogique, Monsieur Dominique JACQUIER, accompagné de ses collègues de travail, a pris l'avion pour la Métropole afin de rejoindre sa famille et ses proches. C'est avec émotion que chacun à pu remercier Monsieur JACQUIER pour le travail réalisé au sein du mouvement des MFR.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour rappel, les MFR de la Polynésie française dispensent des formations scolaires par alternance et dans cette perspective, le CPMFR et l'union nationale des MFR ont signé une convention visant à mettre à disposition des MFR un conseiller pédagogique aux fins d'accompagner les MFR dans la mise en place et le développement de la pédagogie de l'alternance. 

CAMPAGNE P.O.D 2015 : luttons contre la filariose

 

 

 

 

 

 

Retrouvez toutes les informations relatives à la campagne P.O.D 2015 en cliquant ici.

Rentrée 2015 : rénovation CAPA

 

Retrouvez la note d'information relative à la rénovation du Certificat d'Aptitude Professionnelle Agricole en cliquant ici.

Monsieur Roger DOOM décoré de l'ordre du mérite agricole

Publié le 22 mars 2015

 

 

 

 

 

 

Cofondateur des Centres de Jeunes Adolescents (C.J.A) et du mouvement des Maisons Familiales Rurales (MFR) de la Polynésie française, Monsieur Roger DOOM a oeuvré de nombreuses années aux fins de contribuer au développement du secteur agricole. Cet investissement personnel s'est soldé à ce jour par le développement de ces structures de formations qui comptabilisent, pour les MFR seulement, un effectif moyen annuel de 460 jeunes. 

 

 

 

 

 

 

Aussi, dans le cadre de la nomination de Monsieur Roger DOOM au rang de chevalier de l'ordre du mérite agricole, le Haut-Commmissaire de la République en Polynésie française, Monsieur Lionel BEFFRE a procédé à la décoration du cofondateur des MFR en présence des Ministres, Monsieur Frédéric RIVETA et Madame Téa FROGIER ainsi que des élus communaux.

 

Le discours du Haut-Commissaire de la République en Polynésie française 

Le discours du Président du CPMFR

 

 

 

Enseignement agricole : les MFR misent sur la formation des cadres

Punaauia le 30 janvier 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la continuité du séminaire des Maisons Familiales Rurales (MFR) qui s’est tenu en décembre 2014 et en regard des objectifs fixés, le Comité Polynésien des Maisons Familiales Rurales de la Polynésie française en partenariat avec le Centre National Pédagogique (C.N.P) des MFR ont amorcé une procédure de Validation des Acquis de l’Expérience (V.A.E) pour deux des cadres des MFR.

 

Pour ce faire, Madame Ghislaine MARTIN-GALLEY, formatrice au C.N.P des MFR et Maître de conférence associé à l’Université de Lille 1 a été missionnée en Polynésie française aux fins d’assurer l’accompagnement des cadres dans cette procédure de V.A.E. Cette dernière leur permettra, in fine, d’obtenir une licence professionnelle option gestion et accompagnement des parcours professionnels et personnels dans les organisations.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Centre National Pédagogique (C.N.P) est un centre de recherche, de production et de formation au service des Maisons Familiales Rurales dont la mission principale est la formation pédagogique initiale des moniteurs des MFR. Situé à Chaingy, près d’Orléans, il est placé sous la responsabilité de l’Association Nationale pour la formation et la recherche pour l’alternance (A.N.F.R.A). Il assure, en outre, des actions de formation pour les personnels des Maisons Familiales. Des perfectionnements s’effectuent sous forme de sessions thématiques, de sessions sur les métiers, des sessions d’équipe ou à travers des groupes « recherche-action ».

 

La Validation des Acquis de l’Expérience (V.A.E) est un droit individuel. Elle permet d’obtenir tout ou partie d’une certification sur la base d’une expérience professionnelle après validation par un jury des connaissances et des compétences acquises. La certification peut-être un diplôme, un titre à finalité professionnelle ou un certificat de qualification professionnelle. Il n’est pas nécessaire de suivre un parcours de formation. 

 

Albert DESROCHES, Président du CPMFR : « la formation des cadres est un des axes prioritaires sur lequel nos efforts porteront pour les 5 prochaines années ; tel que nous l’avions défini et acté lors du colloque des MFR qui s’est déroulé au mois de décembre 2014. Et, c’est au travers du partenariat entre le Centre National Pédagogique des MFR et le Comité Polynésien des Maisons Familiales Rurales de la Polynésie française que 2 de nos moniteurs peuvent prétendre à la licence GA3P au travers du dispositif qu’est la V.A.E. A cet effet, nous tenons à remercier nos partenaires nationaux et principalement Madame Ghislaine MARTIN-GALLEY ».

 

Pour rappel : les 8 Maisons Familiales Rurales de la Polynésie française font partie de l’enseignement agricole et dispensent des formations dans les secteurs de l’agriculture et celui des services. Situées à Huahine, Tahaa, Hao, Rurutu et Tahiti, elles accueillent les jeunes garçons et filles, dès l’âge de 14 ans où ayant, à minima, le niveau 5ème.

 

Les formations dispensées en MFR sont sanctionnées par deux diplômes :

  • Le Diplôme National du Brevet (D.N.B),

  • Le Certificat d’Aptitude Professionnel qui se prépare en 2 années, après la classe de 3ème, dans les options suivantes : productions agricoles, utilisation des matériels, productions horticoles, services en milieu rural.

A l’issue de leur formation en MFR, les élèves ont la possibilité de s’orienter vers les lycées professionnels afin d’y préparer le baccalauréat professionnel.

 

Enfin, les MFR recensent annuellement un effectif moyen de 460 élèves qui acquièrent au travers de la pédagogie de l’alternance en vigueur dans les MFR, un savoir-faire, des compétences, une éducation citoyenne….

 

Maisons Familiales Rurales : un séminaire pour bâtir un nouveau projet

Punaauia le 26 novembre 2014

 

 

 

 

 

 

 

« Les évolutions sociétales transforment et remettent en question nos dynamiques éducatives, de formation et associatives. Aussi, construire un projet c’est se donner les moyens d’intégrer ces évolutions et leurs enjeux, de réfléchir ensemble aux défis que nous avons identifiés, pour préparer l’avenir de chaque MFR dans son territoire et celui du mouvement dans son ensemble ». Xavier MICHELIN, Président de l’Union Nationale des Maisons Familiales Rurales (UNMFREO).

 

Sur la base du bilan du Président de l’UNMFREO et dans le cadre du renouvellement du projet du mouvement des MFR initié sur le plan national, le Comité Polynésien des Maisons Familiales Rurales, entité fédératrice des structures d’enseignements « MFR », organisera le jeudi 04 et vendredi 05 décembre 2014 un séminaire aux fins de définir les orientations des MFR de la Polynésie française pour les 5 prochaines années. Ce séminaire se déroulera en deux temps fort, l’un réservé aux échanges avec les partenaires publics et privés et l’autre interne au mouvement des MFR. Cet événement s’inscrit, en outre, dans le cadre de l’année internationale de l’agriculture familiale initiée par l’ONU.

 

Pour rappel, les MFR ont été créées il y a plus de 30 années à l’initiative du Pays et de l’Etat aux fins de permettre aux jeunes Polynésien de s’orienter vers des formations plus adaptés à leurs projets professionnels. Ainsi, les MFR dispensent des formations dans les domaines de l’agriculture et dans celui des services à la personne. Ces formations scolaires par alternance sont accessibles après la classe de 5ème. Enfin, plus de 450 jeunes Polynésien y sont formés annuellement avec un taux de réussite de 87%.




Les Maisons Familiales Rurales rencontrent le chef du Service Formation,

Développement de la Polynésie française

Punaauia le 01 août 2013

Nommé en qualité de chef du Service de Formation, Développement de la Polynésie française (SFD), René BARTHELON accompagné de Gilles COLLET, a rencontré le Président du Comité Polynésien des Maisons Familiales Rurales (CPMFR), Albert Desroches ainsi que le vice-président du CPMFR, Temauri FOSTER.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour rappel, le Service Formation, Développement de la Polynésie française est une antenne régionale de la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (D.R.A.A.F), qui est un service déconcentré du Ministère de l’alimentation, de l’agriculture et de la Forêt. Il a pour mission d’assurer l’animation et le suivi des établissements d’enseignement et des organismes de formation publics et privés entrant dans le champ de compétence du Ministère précité. En Polynésie française, le SFD concoure au développement des formations professionnelles en adéquation avec les spécificités locales. A cet effet, les Maisons Familiales Rurales, acteurs dans la formation professionnelle sont, comme l’a soutenu le conseiller pédagogique du CPMFR, Dominique Jacquier, complémentaires aux structures existantes  et permettent à un large public de s’orienter vers des formations qualifiantes. A ce titre, Gilles COLLET a  tenu à préciser que de nombreux élèves inscrits en BTS au Lycée d’Opunohu ont fait l’expérience des Maisons Familiales Rurales, un centre de formation qui trouve son originalité dans l’association des parents d’élèves, l’alternance et la vie en communauté.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l’occasion de cette rencontre, le Président du CPMFR, Albert Desroches a tenu à souligner et remercier l’engagement de l’ancien chef du SFD de la Polynésie française, Gilles COLLET et a émis le souhait de voir se pérenniser cette franche collaboration. Une volonté réciproque pour, René BARTHELON qui, au travers de son parcours professionnel, a eu l’occasion de se confronter aux spécificités des Outre mer. 

 

 

 

Emploi-Formation : le CESC sollicite les Maisons Familiales Rurales et le Service Militaire Adapté

Punaauia le 26 juillet 2013

Partant du constat d’une baisse significative des offres d’emplois en Polynésie française, les membres de la commission « éducation-emploi » du Conseil Economique, Social et Culturel se sont réunis autour d’un thème fondamental, « l’adéquation emploi-formation des jeunes diplômés ». A cet effet, les membres de la commission ont sollicité la participation des représentants de centres de formations et d’insertion, les Maisons Familiales Rurales (MFR) et le Service Militaire Adapté (SMA).

 

Acteurs dans la formation initiale, par apprentissage ou encore continue, depuis plus de 30 ans, les associations de Maisons Familiales Rurales, présentes dans 4 archipels de la Polynésie française, dispensent des formations professionnelles du ministère de l’agriculture d’Etat (DNB, CAPA ARC), dans le secteur primaire (agriculture, pêche…) et tertiaire (services…). Les outils pédagogiques développés au sein des MFR basés sur les principes de l’alternance, de l’association et de la famille, leur ont permis d’acquérir une reconnaissance officielle dans le secteur de la formation professionnelle. Néanmoins complémentaires aux centres de formations existants en Polynésie française, les MFR ont une spécificité ; celle de former de jeunes Polynésiens sortis trop tôt du système scolaire classique. Avec en moyenne 480 élèves par an et un taux de réussite, toutes filières confondue à hauteur de 75%, les MFR représentent une réelle alternative à la déscolarisation des plus jeunes ou encore, à la formation professionnelle d’un plus large public. Enfin, le représentant des Maisons Familiales Rurales a précisé aux membres de la commission que « les MFR ne dispensent pas qu’une formation professionnelle mais aussi, citoyenne ».

 

Plus de 1000 associations de Maisons Familiales Rurales œuvrent dans plus de 40 Pays à travers le monde, une initiative durable née en France qui s’est répandue dans le Pacifique, en adéquation avec les objectifs globaux économiques, favoriser le développement du secteur primaire en Polynésie française.

 

Au terme des débats, les représentants des MFR et du SMA se sont attachés à démontrer que ces structures représentent une réelle alternative durable à la déscolarisation et à la réinsertion des jeunes Polynésiens. D’utilité publique, les objectifs de ces organismes de formations sont en adéquation avec les perspectives de développement du Pays, celles de développer le secteur primaire et de favoriser la formation et la spécialisation des Hommes.

Adresse:
Centre Commercial le Lotus,
Punaauia, Tahiti 98718

BP 62379 - FAAA Centre 98702

mfrcp@mail.pf
Tel: 40 58 27 00 - 40 42 23 37
Fax: 40 58 27 00

© 2013 by CPMFR.  

    

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • b-youtube